Espace adhérents :

APL : Pas d'économie sur le dos des plus faibles !

27 juillet 2017

Communiqué  - 27 juillet 2017


Le week-end dernier, le gouvernement a  annoncé une baisse de 5 euros des allocations logement qui impactera tous les bénéficiaires, indifféremment de leur niveau de revenu.

La fédération COORACE, qui accompagne chaque année plus de 60 000 personnes précarisées vers l’emploi durable, s’inquiète de cette mesure arbitraire. Elle sonne comme un couperet pour les plus fragiles de nos concitoyen-ne-s notamment pour les personnes très éloignées de l’emploi.

Pour mener à bien sa mission vers l’emploi durable, les entreprises adhérentes COORACE accompagnent les salarié-e-s en insertion sur le plan professionnel mais également sur le plan social afin qu’aucune difficulté ne puisse entraîner une rupture de leur parcours.

Or, nous le constatons chaque jour, ils sont de plus en plus chaotiques au vu des chiffres du chômage, mais également de la paupérisation croissante d’une partie de nos concitoyen-ne-s.

Comment envisager le retour vers l’emploi durable lorsque l’on n’a pas de logement ou que l’on rencontre des difficultés pour payer son loyer, lorsque l’on n’est pas mobile, lorsque la garde d’enfant représente une difficulté, lorsque se nourrir est un privilège ?

Emmanuel Macron, candidat, n’a cessé de fustiger l’assignation à résidence. Il a annoncé vouloir  prendre des mesures afin que les personnes puissent s’élever et ne soient plus prisonnières de leur condition sociale.

Aujourd’hui, COORACE, réseau d’entreprises militantes qui œuvrent au quotidien pour une société qui laisse sa place à chacun-e, attend des actes forts.

Nous demandons au gouvernement de revenir sur sa position qui, à partir d’octobre, pénalisera les plus faibles.