Espace adhérents :

Lobbying

Première réunion du groupe de travail sur l’Insertion par l’Activité Economique au sein du Conseil de l’Inclusion dans l’Emploi

Eric Béasse, Secrétaire général COORACE et Marie Lombard, chargée de mission plaidoyer, ont participé jeudi 10 janvier à la première réunion du groupe de travail sur l’Insertion par l’activité au sein du Conseil de l’Inclusion dans l’Emploi.

23 janvier 2019

Durcissement des sanctions : les demandeurs d’emploi une nouvelle fois stigmatisés

Le décret n° 2018-1335 du 28 décembre 2018 relatif aux droits et aux obligations des demandeurs d'emploi et au transfert du suivi de la recherche d'emploi, vient durcir les sanctions à l’égard des personnes au chômage. A travers ce décret publié en plein congés de Noël, le gouvernement démontre une nouvelle fois sa volonté de faire peser la responsabilité du chômage sur le demandeur d’emploi lui-même sans interroger les failles du marché de l’emploi.

23 janvier 2019

Rapport de la Cour des Comptes : COORACE se félicite des conclusions sur l'insertion par l'activité économique

Dans son rapport publié en début de semaine, la Cour des Comptes salue le travail des structures de l'insertion par l'activité économique, soulignant leur caractère innovant et leurs résultats plus qu'encourageants auprès des publics fragilisés sur le marché de l'emploi.
 

18 janvier 2019

Ouvrage : Au coeur des Associations Intermédiaires, l'agilité au service des personnes et des territoires

Depuis plus de 30 ans, COORACE soutient les Associations Intermédiaires. Aujourd'hui, c'est 300 AI qui adhérent au réseau. COORACE a travaillé sur un ouvrage valorisant leur travail sur le territoire : Au coeur des Associations Intermédiaires, l'agilité au service des personnes et des territoires.

Face aux enjeux de l’insertion professionnelle et de l’inclusion sociale, l’AI doit faire face a de multiples défis. À travers une documentation vaste, les « trois blocs » définis par COORACE - accueil dynamique, parcours professionnel et emploi durable - sont interrogés, pour rendre compte, au plus juste des Associations intermédiaires, de leurs fonctions, de leurs activités et de leurs impacts sur les personnes et les territoires, dégageant les "conditions de réussite" pour libérer tout leur potentiel.

Vous pouvez commander l'ouvrage sur le site de la Fnac en cliquant ici.

03 janvier 2019

Retour sur : le pacte de croissance de l'ESS

Le 29 novembre dernier le Haut-commissaire à l’ESS, Christophe Itier, présentait en présence du Ministre de la Transition écologique et solidaire, son pacte de croissance de l’Economie sociale et solidaire.

Si l’ESS est affichée comme « le pilier de l’économie de demain » par le Haut-commissaire, son plan, qui intervient quatre ans après la Loi du 31 juillet 2014 fixant le cadre législatif de l’ESS, ne traduit pas l’ambition annoncée.

Le Pacte, découpé en trois axes : Libérer les énergies des entreprises de l’ESS - Renforcer l’influence et le pouvoir d’agir de l’économie sociale et solidaire - Placer l’économie sociale et solidaire au cœur de l’agenda international ; mêle mesures déjà présentes dans les lois de finances 2019 ou dans le projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises.

En effet, le Haut-commissaire a annoncé  un allègement de 1,4 milliard d’€ sur les cotisations patronales de toutes les entreprises de l’ESS, mesure contenue dans la Loi de Finances et qui concerne l’ensemble des entreprises avec la transformation du CICE. De même l’élargissement et la simplification de l’agrément ESUS (moins de critères) sont des mesures connues depuis août dernier dans le projet de loi Pacte.

D’autres mesures, qui doivent encore trouver leur traduction législative, sont-elles plus attendues. Favoriser l’investissement solidaire en direction des entreprises de l’ESS via l’assurance-vie ou le soutien à la création et l’amorçage des jeunes entreprises de l’ESS par des outils de financement adaptés sont évidemment nécessaires.

La création de Labels, tels que les labels territoriaux French Impact ou de référentiel qualifiant l’innovation sociale devront être établis en co construction avec les acteurs.

COORACE se félicite de la volonté du gouvernement de développer des achats et une commande publique responsables ainsi que de favoriser l'intégration de l'ESS dans les politiques européennes. Nous prendrons pleinement nos responsabilités en proposant des mesures concrètes en vue des élections européennes.

Si l’ESS doit changer d’échelle et prendre une place plus importante dans la vie économique française, il nous faudra veiller à ce que les mesures prises après les annonces du Pacte ESS ne laissent pas sur le côté les petites entreprises de l’ESS qui maillent nos territoires.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des mesures annoncées par le gouvernement en cliquant sur ce lien : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/PacteESS%20Vdef.pdf

20 décembre 2018

COORACE engage sa réflexion sur les évolutions du secteur de l’inclusion

Le 27 novembre dernier les réseaux de l’IAE, du Handicap et les syndicats ont été reçus par Muriel Pénicaud qui est revenue sur les premières mesures en faveur de l’inclusion et la prochaine réforme à mettre en œuvre. Jean Burneleau, Président COORACE et Eric Béasse son Secrétaire Général, étaient présents.

20 décembre 2018

Christophe Chevalier, nommé personnalité qualifiée au sein du Conseil pour l'inclusion dans l'Emploi

Président du Groupe Archer, lauréat du Prix de l’action territoriale, acteur de l’ESS et inventeur du concept de « start up des territoires ». Christophe Chevalier œuvre pour l’inclusion des personnes à travers des projets de développement économique dans la Drôme et contribue à redynamiser ce territoire miné par la désindustrialisation.

20 décembre 2018

COORACE lance les stages d'élus en inclusion!

Pour mieux faire connaître son action et la situation des personnes précarisées, COORACE lance les stages «d’ élu-e en inclusion » afin de renouer des liens entre une France qu’on dit « périphérique » et des personnalités politiques de premier plan. Ces stages se tiendront tout au long de l’année 2019. L'objectif est de faire entrer les élu-e-s dans le quotidien des structures et des salarié-e-s en insertion pour faire mieux connaître les problématiques du secteur.

17 décembre 2018

Plaidoyer : Budget 2019, COORACE se mobilise!

Le Budget 2019, actuellement en débat au parlement, a des impacts financiers sur le secteur de l’insertion par l’activité économique.

C’est pourquoi Laurent Pinet, Vice-Président COORACE, Eric Béasse, Secrétaire Général de COORACE et Marie Lombard, chargée de plaidoyer, ont été auditionnés par les Députés Marie-Christine Verdier-Jouclas (LREM) et Boris Vallaud (Socialiste) dans le cadre de leur rapport sur le budget Travail et Emploi 2019.

12 novembre 2018

Pages

S'abonner à RSS - Lobbying